L’île d’Andros



Example 6
Ιερά Μονή Παναγίας Παναχράντου
Ιερά Μονή Παναγίας Παναχράντου
Ιερά Μονή Παναγίας Παναχράντου
Μονή Ζωοδόχου Πηγής
Μονή Ζωοδόχου Πηγής
Μονή Ζωοδόχου Πηγής
Ιερά Μονή Αγίας Μαρίνας
Ιερά Μονή Αγίας Μαρίνας
Ιερά Μονή Αγίας Μαρίνας
Ιερά Μονή Αγίου Νικολάου

Le tourisme religieux commence à prospérer à Andros. En visitant les monastères merveilleux riches en histoire, vous avez la possibilité d’apprendre des faits historiques concernant Andros et de se prosterner devant les icônes des monastères qui existent depuis des siècles.



Monastère de Panagias Panachrantou

Le monastère de Panagias Panachrantou est situé à une hauteur de 230 mètres sur les pentes de la montagne Gerakones.

Il a possiblement été construit par Nicephore Phocas vers 961 après J.-C. À l’intérieur sont conservées l’icône miraculeuse de la Vierge, dont le créateur était l’Évangéliste Luc, et les reliques de Saint Pantaléon.

Les fêtes du monastère sont fixées au 27 juillet et 15 août.

Monastère de Zoodoxos Pighi

Le monastère de Zoodoxos Pighi, connu aussi comme Aghia sur l’île, est situé au-dessus du village de Batsi et la date de sa construction est inconnue. C’est le monastère le plus grand sur l’île et les icônes que vous allez voir sont datées du 14ème et du 16ème siècle.

Il y a aussi une grande librairie avec des livres et des manuscrits précieux, ainsi que des ustensiles sacrés.

La fête du monastère est fixée au vendredi qui suit le dimanche de Pâques.

Monastère de Sainte Marina

Le monastère de Sainte Marina à Apoikia est l’un des monastères les plus connus d’Andros. Un grand nombre de fidèles viennent pour découvrir le passé tourmenté du monastère et pour se prosterner devant l’icône miraculeuse de la sainte.

Il a été inauguré en 1325 et malgré les attaques pirates, grâce à la contribution du moine du Péloponnèse Sophronios, le monastère, après avoir cédé l’ensemble de sa propriété, s’est converti en monastère féminin et a survécu. En 1833 il est entré dans une nouvelle phase de troubles, quand la fermeture de tous les monastères a été ordonnée pendant le règne d’Otto et l’icône de la sainte a été vendue aux enchères. Alors que l’icône a été récupérée par la famille Empeirikos, le monastère a été démoli.

En 1975 le Métropolite Dorothée-André a ordonné la restauration du monastère où se trouve maintenant l’icône de la Grande Martyre.

Monastère de Saint Nicolas

Le monastère de Saint Nicolas est situé justement après le village d’Apikia. Il a été construit au 16ème siècle et à l’intérieur l’icône de Panagia ton Vlachernon est conservée.

Les fêtes du monastère sont fixées au 9 mais, 6 décembre et 20 juillet.